Révision médicale par : Thomas Fischer (Pharmacien). Cet article a été rédigé selon des standards médicaux stricts. Info

Révision médicale par :, Thomas Fischer (Pharmacien)Info zu medizinischen Inhalten

L’herpès génital est une maladie infectieuse virale. Cela signifie qu’un individu peut en être affecté après qu’il lui ait été transmis par un virus, nommé Herpès Simplex (de type 1 ou 2), généralement par voie sexuelle, ou, indirectement, par les doigts.

En raison du délai entre primo-infection par le virus de l’Herpès et apparition des premiers symptômes, qui peut s’étaler sur 20 ans, il est difficile de savoir si l’on en est atteint ou non. Une chose est sûre en revanche, c’est qu’il impossible à éliminer du corps.

L’herpès génital est fréquemment mentionné, mais peu savent réellement ce qu’il en est. Pour cause, les idées préconçues et tabous dont il fait l’objet. Il est pourtant essentiel de comprendre ce qu’est cette maladie pour réussir à l’identifier et en soulager les symptômes. C’est pourquoi nous faisons le point dans notre article sur la définition de l’herpès génital et son traitement.

Un herpès génital, c’est quoi ?

L’herpès génital fait partie des infections sexuellement transmissibles, de nature virale. Elle a pour particularité de ne pas forcément se déclarer au moment de l’infection. On dit alors que le virus est « endormi ». De cette manière, bien que 10 à 30% de la population mondiale, et 20% des français (essentiellement entre 25 et 35 ans) en souffrent, nombreux n’en sont pas conscients.

Une fois que le virus est installé dans le corps, il peut se manifester par poussées. Celles-ci se traduisent, concrètement, par l’apparition de plaies au niveau des organes génitaux. L’herpès génital est récidivant, et les poussées peuvent revenir plusieurs fois au long de la vie du malade.

Herpes

Il existe l’Herpes simplex de type 1 ou 2. On considère que ce dernier est le principal responsable de l’herpès génital. En effet, l’Herpes simplex de type 1 cause essentiellement des infections au niveau du visage (œil, lèvre, …). Il tend cependant à avoir également un rôle dans les infections génitales lorsqu’elles sont contractées lors de rapports sexuels oraux.

Le saviez-vous?

Consulter un médecin en ligne vous permet d’acheter des médicaments contre l’herpès génital sur internet en toute discrétion ++ Livraison rapide et pratique de votre traitement sous colis neutre directement à votre porte ++ Médecins et pharmacies agréés et accrédités au niveau européen

De quelle manière l’herpès génital se contracte-t-il ?

En tant qu’infection sexuellement transmissible, l’herpès génital se contracte majoritairement lors des rapports sexuels non protégés, que ceux-ci soient vaginaux, anaux ou oraux. Ces derniers semblent d’ailleurs plus enclins à propager le virus. Par ailleurs, il peut être transmis indirectement par les doigts, s’ils ont été en contact avec une zone infectée.

La plupart des malades ne disposant pas de symptômes, ne sont pas conscients d’être porteurs de la maladie. Nous ne pouvons donc que vous encourager à consulter votre médecin en cas de doute mais surtout à vous protéger au moment d’avoir des relations sexuelles. C’est en effet par le contact entre liquide et muqueuses ou peau que s’opère la transmission, d’où les risques que comprennent les rapports bucco-sexuels.

Par ailleurs, bien que plus rare, il est possible que le virus soit transmis par la mère à l’enfant. Cela peut se produire dans le cadre de la grossesse, de l’accouchement ou encore de l’allaitement. Dans ce cas, un suivi médical adapté est nécessaire, puisqu’on sera contraint, par exemple, de réaliser un accouchement par césarienne.

Herpès génital : contamination, temps d’incubation et de réactivation du virus

Comme il a été mentionné, il est difficile d’estimer le temps d’activation du virus après qu’il est été contracté par une personne. On qualifie alors la primo-infection de silencieuse.

En revanche, lorsque se déclare une éruption, on considère que l’épisode comprend une période d’incubation variant de 7 à 21 jours. Une fois cette infection déclarée, elle peut récidiver à plusieurs reprises, car le virus reste présent dans le corps, bien qu’en veille, il est latent.

Il n’est malheureusement pas possible d’anticiper la durée de ces épisodes, ni leur fréquence, qui varient selon les malades.

Le système immunitaire ne pouvant pas combattre le virus, celui-ci s’installe dans un ganglion de la zone ayant été infectée. Périodiquement, et généralement lors de la première année suivant l’infection, le virus peut se réactiver. Il est alors visible sur les parties intimes antérieurement affectées. Les facteurs peuvent être généraux et psychologiques, à l’instar d’une baisse des défenses immunitaires, d’un changement hormonal ou encore du stress.

Les facteurs de risque d’infection par l’herpès génital

La transmission de l’herpès génital s’effectue via le contact entre une zone saine et une zone infectée. Il s’agit de la peau, des muqueuses, de la salive ou des sécrétions. Le virus a une durée de vie de 48h à l’extérieur du corps, ainsi des vêtements sales ou un préservatif usagé peuvent être vecteurs infectieux.

Pour limiter les risques, il va sans dire que vous devez utiliser un préservatif, neuf, durant vos rapports. Il demeure l’une de vos seules armes, dans un contexte où nombre des personnes porteuses du virus ne le savent pas. Il ne garantit néanmoins pas une protection totale puisqu’il ne couvre pas toutes les zones susceptibles d’être contaminées.

Finalement, il est formellement proscrit de continuer à avoir des rapports sexuels lors d’un épisode de réactivation.

Par quels symptômes se traduit l’herpès génital masculin ?

Généralement, les symptômes de primo-infection, chez l’homme comme la femme, ne se font pas ressentir. Quand c’est le cas, ils se traduisent avant tout par des lésions au niveau des zones génitales, de la fièvre, des maux de tête et de ventre ou des douleurs au moment d’uriner.

Les symptômes lors d’une poussée d’herpès sont quant à eux plus visibles. Ils peuvent être des rougeurs, des cloques, des croûtes ou des lésions. Ils affectent principalement la zone du gland, mais sont également possible sur le prépuce, la verge et le scrotum. Dans de rares cas, ils s’étendent jusqu’aux cuisses et/ou l’anus.

L’herpès génital correspond à des vésicules remplies d’un liquide infectieux hautement contagieux. Elles s’apparentent à des bulles qui finissent par se résorber par elles-mêmes.

Au-delà de l’infection visible au niveau génital, le malade peut souffrir d’un sentiment de mal-être généralisé, avec de la fièvre et une inflammation des ganglions lymphatiques. 7 à 10 jours sont nécessaires pour en guérir.

Notre conseil

Les services d’établissement d’ordonnance et de consultation médicale en ligne offrent aux patients une alternative sûre et discrète pour commander des médicaments contre l’herpès génital à l’aide d’une e-ordonnance. Il vous suffit simplement de répondre à quelques questions dans le cadre d’un questionnaire médical en ligne, lequel sera analysé et vérifié par le médecin prescripteur. Après que celui-ci se soit assuré que votre traitement est un traitement approprié à votre cas, il établira une ordonnance à votre nom et votre traitement vous sera expédié à l’adresse de votre choix.

Cliquez ici pour acheter des médicaments contre l’herpès génital en ligne.

Equipe éditoriale de Ordonnance-en-ligne.com

5/5

Quels sont les symptômes de l’herpès chez la femme ?

Lors de la primo-infection, les symptômes dont souffre la femme ne sont pas différents de ceux expérimentés par les hommes. De la même manière, ils restent souvent inaperçus.

Quand il y a récidive, des signes annonciateurs peuvent être notés : gêne et/ou brûlure sur la zone génitale. Par la suite, la femme peut souffrir d’afflictions générales, à l’instar de l’homme, à savoir qu’elle pourrait éprouver des sensations de fièvre, de fatigue et avoir les ganglions lymphatiques situés dans la région de l’aine enflés.

De même, l’herpès génital se traduit par l’apparition de vésicules. Rougeurs, gonflements et cloques au niveau de la vulve et du vagin comptent également parmi les symptômes. Lorsqu’elles se percent, elles se transforment en plaies qui peuvent être extrêmement douloureuses. La femme est plus disposée que l’homme à voir ces lésions s’étendre au-delà des organes sexuels, sur les cuisses, l’anus ou encore les fesses.

Comme pour l’homme, il faut compter environ 7 à 10 jours pour pouvoir guérir. Il faut cependant noter que les symptômes semblent bien plus sévères chez la femme.

Quels sont les gestes à adopter en cas de suspicion d’un herpès génital ?

Si vous êtes alerté par des symptômes similaires à ceux qui ont été évoqués précédemment et que vous suspectez être infecté par l’herpès génital, vous vous devez de consulter un professionnel de santé sans plus attendre.

Votre médecin est le seul à même, après analyse, de déterminer si vous êtes porteur ou non du virus. L’examen consiste essentiellement à un prélèvement effectué sur les lésions, qui seront ensuite envoyés au laboratoire.

Dans certains cas, il peut donner lieu à une prise de sang, notamment si vous êtes enceinte. Grâce à cette analyse, votre médecin pourra établir que vous souffrez bien de l’herpès génital et écarter d’autres maladies aux symptômes similaires, comme la chlamydia.

Sans symptôme apparent, seul un test de sérologie permet de vérifier la présence du virus. Rien ne permet cependant d’identifier le moment exact de l’infection.

Quelques remèdes maison pouvant vous soulager

Le virus de l’herpès génital, une fois déclaré, est incurable. Une consultation chez le médecin vous permettra de suivre un traitement adapté pour en atténuer les symptômes au moment des crises et récidives. Cependant, vous pouvez également user de remèdes maison pour complémenter votre cure, si vous êtes amateurs de méthodes naturelles.

Une manière de diminuer vos douleurs et démangeaisons est d’y appliquer un sac de glace, voire des sachets de thé préalablement réfrigérés. Veillez cependant à ne les utiliser qu’une seule fois pour ne pas propager l’infection.

Par ailleurs, les personnes souffrant d’herpès génital peuvent voir leurs maux soulagés par le recours aux plantes. En l’occurrence, l’application d’aloès vera en jus ou en crème, de l’huile d’arbre à thé ou encore de clous de girofle sont des pistes à explorer pour vous soigner.

D’autre part, vous pouvez tenter de suivre une cure combinant vitamine C et zinc. Elle aurait l’effet d’écourter la durée d’un épisode herpétique.

Enfin, pensez à porter des vêtements amples et aérés qui vous aideront à mieux supporter ce moment.

Quels sont les traitements médicamenteux contre l’herpès génital ?

Quand l’herpès génital n’est pas sujet à complication, il n’est pas nécessaire de recourir à un traitement médicamenteux. Dans ce cas, il demeure inaperçu et guérit par lui-même.

Si les douleurs sont plus sévères, le malade peut recourir à des antiviraux. Toutefois, ceux-ci ne font que le soulager et d’atténuer les symptômes, puisque la maladie est incurable. Ces antiviraux sont principalement de l’Aciclovir, du Famciclovir et du Valaciclovir. Leur mode d’administration est généralement oral, même si, ils existent sous forme intraveineuse pour des cas plus graves.

De plus, des pommades sont applicables sur les zones infectées. Il est également possible de compléter le traitement par la prise d’antalgiques comme le paracétamol si de fortes douleurs adviennent. La durée du traitement varie entre 5 et 10 jours.

Ces traitements sont disponibles suite à la prescription d’un médecin et nécessitent une ordonnance. Une fois diagnostiqué, il est conseillé de disposer de médicaments à l’avance. En effet, une prise en charge dès les premiers symptômes permet d’en limiter la portée.

Les éventuelles complications de l’herpès génital

Malgré le fait qu’elles soient rares, des complications peuvent advenir. C’est le cas lorsque les personnes touchées ont par ailleurs un système immunitaire affaibli. Communément, on remarque que chez les femmes, des infections vaginales peuvent apparaître et pour les deux sexes, des difficultés à uriner.

L’herpès génital peut, effectivement, se développer dans l’urètre et empêcher la sortie des mictions.

De plus, il arrive que d’autres zones de la peau soient infectées. Ces plaques doivent être traitées, bien qu’elles ne soient pas contagieuses.

D’autre part, il a été observé chez quelques malades l’apparition de méningite et d’encéphalite, voir l’aggravation de ces maladies, lorsqu’elles étaient déjà présentes.

Acheter son traitement sur ordonnance via internet

L’herpès génital, lorsqu’il s’aggrave, requiert un traitement médicamenteux. Les principaux antiviraux à même de soulager les symptômes de la maladie sont des dérivés de Zorivax. Il s’agit entre autres de l’Aciclovir, du Famciclovir et du Valaciclovir.

En France, comme dans le reste de l’Union européenne, leur vente est encadrée par la loi. En l’occurrence, elle implique que le médicament soit prescrit par un professionnel de santé et l’obtention se fait uniquement sur ordonnance.

Pour en savoir plus “Une pharmacie en ligne sans ordonnance – Médecin en ligne comme alternative” et “Comment acheter des médicaments en ligne“.

Pour autant, il est possible de se procurer celle-ci sans avoir à se déplacer physiquement jusqu’à un cabinet médical. En effet, des sites tels que Treated vous permettent de parler de votre problème avec un professionnel et de bénéficier d’un traitement adapté et légal.

Comment pouvez-vous obtenir Aciclovir à l’aide d’une ordonnance en ligne ?

Quels sont les avantages à recourir à Treated ?

Treated vous permet de bénéficier de l’attention médicale nécessaire tout en répondant à vos contraintes de temps et de déplacement. Grâce au site, vous aurez la garantie du sérieux de votre prise en charge en entrant en contact avec des professionnels compétents. (Avis de Treated.com France – Treated.com est-il légal ?).

De quelle façon effectuer cet achat en ligne ?

En vous rendant sur le site, il vous sera aisé de trouver votre traitement. Avant l’achat, un questionnaire médical vous sera soumis. Il est gage de la conformité du médicament avec votre état de santé et de son efficacité sur vos symptômes. Après approbation par l’équipe médicale et la pharmacie, vous serez livré dans les 24h.

Y a-t-il un moyen d’obtenir Aciclovir sans ordonnance?

Comme il vous a été expliqué, il n’est pas possible de se procurer ce type de médicament sans ordonnance. L’herpès génital est une maladie spécifique, possédant des caractéristiques communes à d’autres infections sexuellement transmissibles. Seule la consultation d’un médecin détermine si vous en êtes atteint et le traitement approprié.

Commander sur Treated, est-ce sécurisé?

Oui. De nombreux patients ont fait confiance au site et en sont satisfaits. En l’utilisant, vous vous assurez que vos données personnelles ne soient pas divulguées.

Acheter des médicaments contre l'herpès génital en ligne

Consulter un médecin en ligne vous permet d’acheter des médicaments contre l’herpès génital sur internet en toute discrétion ++ Livraison rapide et pratique de votre traitement sous colis neutre directement à votre porte ++ Médecins et pharmacies agréés et accrédités au niveau européen

Comment procéder au paiement d’une commande sur le site Treated?

Une fois avoir passé votre commande, celle-ci arrivera à votre domicile dans un délai de 24h. Vous pourrez alors effectuer votre paiement par carte bancaire au moment de la réception du colis.

Références

Chez Ordonnance-en-ligne.com, nous n’utilisons que des sources de haute qualité, y compris des études cliniques et des articles professionnels rédigés par des experts médicaux, pour renforcer les faits contenus dans nos articles. Lisez nos directives éditoriales pour en savoir plus sur la façon dont nous vérifions les faits et maintenons notre contenu précis, fiable et digne de confiance.
  1. Genitalwarzen, Feigwarzen (Condylomata acuminata): PatientInnen-Informationsblatt. In: Österreichische Gesellschaft für STD und dermatologische Mikrobiologie (ÖGSTD). URL: oegstd.at
  2. Humanpathogene Papillomviren: Pharmakotherapie der Genitalwarzen. In: Deutscher Ärzteverlag GmbH. URL: aerzteblatt.de
  3. Susanne Krüger Kjær, Trung Nam Tran, Par Sparen, Laufey Tryggvadottir, Christian Munk, Erik Dasbach, Kai-Li Liaw, Jan Nygård, Mari Nygård: The Burden of Genital Warts: A Study of Nearly 70,000 Women from the General Female Population in the 4 Nordic Countries. In: The Journal of Infectious Diseases. 196, 2007, S. 1447.
  4. Feigwarzen: Unschön, aber ungefährlich. In: Pharmazeutische Zeitung. URL: pharmazeutische-zeitung.de
  5. Feigwarzen Therapie. In: Apotheken Umschau, Gesundheits-Tipps und Infos zu Medizin, Krankheiten, Therapien, Laborwerten und Medikamenten. URL: apotheken-umschau.de
  6. Die Bedeutung der typenspezifischen HPV-Typisierung. In: Krause & Pachernegg Verlag. URL: kup.at
  7.  S. Georgala, A. C. Katoulis, C. Georgala, E. Bozi, A. Mortakis: Oral isotretinoin in the treatment of recalcitrant condylomata acuminata of the cervix: a randomised placebo controlled trial. In: Sexually Transmitted Infections. 80, Nr. 3, November 2004, S. 216–218.
  8. Prävention, Diagnostik und Therapie: HPV-Infektion und präinvasiver Läsionen des weiblichen Genitales. In: Arbeitsgemeinschaft Zervixpathologie und Kolposkopie. URL: ag-cpc-de